Ndumbé Lobé Bell ou le Roi Bell (1839 – Décembre 1897)

Written by Robert N'TOKO. Posted in Archives Cameroun, Les rois DUALA

Roi Bell en 1874 Source: Middlemen of the Cameroons Rivers: The Duala and Their Hinterland, C.1600-c.1960. Par Ralph A. Austen, Jonathan Derrick.  

Ndumbe Lobé Bell ou le roi Bell (1839 – Décembre 1897 ) est un chef de file du peuple Duala au sud du Cameroun pendant la période où les Allemands ont établi leur colonie de Kamerun. Il était un politicien astucieux et un homme d’affaires très brillant. Il a régné de 1858 à 1897.

 

 Un peu d’histoire

Les premiers dossiers européens de la population de la région de Douala autour de l’estuaire du Wouri ont indiqué qu’ils étaient vivaient de la pêche et l’agriculture dans une certaine mesure, mais surtout étaient d’excellents commerçants avec les gens de l’intérieur via le fleuve Wouri et de ses affluents, et via la Dibamba , les rivières Kwa Kwa et Mungo. Les principales communautés Duala à l’embouchure de la rivière Wouri étaient de Bell Town, avec les subordonnés Bonapriso au sud et les Bonabéri sur la rive opposée de la rivière, et de Akwa Town avec les subordonnés Deido au nord. Douala était une source fiable et mineur pour la traite des esclaves avec l’Atlantique. Les Britanniques sont devenu actif dans la répression du commerce des esclaves dans les années 1820. En Novembre 1829, le navire britannique “Eden” saisit le marchand d’esclaves du Brésil “Ismenia” de Rio de Janeiro après qu’il ai donné ses produits commerciaux au roi Bell dans le but d’obtenir des esclaves. Le 7 Mars 1841, le prédécesseur du roi Bell a signé un traité formel avec William Simpson Blount, commandant le navire britannique Pluton, dans lequel il a accepté de supprimer la vente ou le transport des esclaves dans son territoire. Avec l’abolition de l’esclavage, les peuples Duala ont accrus leurs échanges de troc dans l’huile de palme, noix de palme et de l’ivoire de l’intérieur en échange de biens européens. La pratique de l’esclavage domestique a continué longtemps après l’abolition de la traite des esclaves vers l’étranger. Les esclaves ne sont pas nécessairement maltraités. Par exemple, David Mandessi Bell a été présenté comme un esclave de la région des Grassfields dans la maison du Roi de Bell dans les années 1870 et est devenu un membre riche et puissant des cloches, mais il n’a pas été admissible à devenir chef.

La maison de Roi Bell

La maison du Roi Bell

Un guide 1880 a déclaré que les villes du roi de Bell et King Akwa, “ne sont séparées que par un petit ruisseau, sont apparemment d’une grande étendue et d’une population considérable. Les maisons sont soigneusement construites en bambou, dans les rues larges et régulières, avec de nombreux plantain et noix de coco, et même de grands champs de maïs … un commerce considérable a été exercée depuis de nombreuses années avec les indigènes, qui, de leur activité de collecte d’huile de palme, et leurs relations avec les Européens, sont devenus une communauté vaste et important, possédant un haut degré de civilisation “.

La guerre des factions

Les chefs Duala que les Européens appelaient King venaient de deux lignées des Bell et des Akwa. Ces deux lignées souffraient de leurs dissensions qui les empêchaient d’avoir un meilleur contrôle de leurs vassaux (). Ces derniers finissent par prendre des initiatives commerciales indépendante et rivaliser avec les chefs Duala.

Le roi Bell en 1881

Le roi Bell en 1881

Ndumbe Lobé Bell a succédé à son père Lobé Bebe Bell en 1858, quand il était âgé d’environ vingt ans . Il a dirigé la faction des Bell pendant près de quarante ans jusqu’à sa mort en 1897.

Entre 1872 et 1874 il y avait un conflit entre les factions Akwa et Bell, sur une tentative de Bonapriso de se séparer de Akwa. Roi Bell a été soutenu par Deido, qui était devenu indépendant de Akwa, dans cette lutte.

À la fin des années 1870, le roi de Bell a réussi à emporter une querelle contre la faction Akwa et les commerçants de la rivière Kwa Kwa  pour commercer sur cette rivière qui donne l’accès à la grande rivière Sanaga.

Entre 1882 et 1883, juste avant l’annexion allemande, une violente dispute a éclaté entre le roi Bell et trois de ses frères, soutenu par Akwa et Bonabéri. Ces luttes étaient nuisibles pour le commerce  et l’expansion économique des Bell.

Les allemands arrivent…

Traité Germano-Duala du 12 Juillet 1884

Traité Germano-Duala du 12 Juillet 1884

Vers la fin du 19ème siècle les Anglais sont les européens les plus présent au Cameroun en tant que commerçant et missionnaires, mais acceptent que la région tombe sous le giron allemand et le Cameroun devient donc une colonie allemande. Pour éviter d’autres actes de rébellion comme il a connu avec les Bonaberi le Roi Bell demande la protection des Européens afin de renforcé son autorité et ses positions sur le commerce intérieur.

Le 12 Juillet 1884, le roi Ndumbe Lobé Bell et King Akwa ont signé un traité dans lequel ils ont attribué les droits souverains, la législation et l’administration de leur pays  aux entreprises de C. Woerman et Jantzen & Thormählen, représenté par les marchands Edward Schmidt et Johann Voss. Le traité comportait des conditions que les contrats existants et les droits de propriété du roi soient maintenus, les coutumes existantes respectées et l’administration allemande continuera de payer l’impôt commercial ou “Comey” aux rois comme avant. Le Roi Bell a reçu 27.000 marks, en échange de la signature du traité, une très grosse somme pour l’époque.

Too late consult

Dans une lettre au comte de Derby en date du 30 Septembre 1884, le roi Bell a expliqué les raisons pour lesquelles il a accepté l’offre allemande. Il a dit “Après vous avoir écrit, à travers les Consuls anglais sur la côte ouest, à plusieurs reprises, en l’espace de plus de cinq ans, des lettres dans lesquelles j’enquis anxieusement de savoir si le gouvernement anglais pourrait annexer mon pays, je n’ai reçu aucune réponse par désespoir …  J’ai donc conclu que ni les consuls, encore moins le gouvernement anglais n’était aucunement intéressé par mon pays … “.

Les dirigeants de Bonabéri et Bonapriso ont refusé de signer le traité de protectorat allemand en Juillet 1884. Roi de Bell a déclaré au vice-consul britannique Buchan, que les sous-chefs préféreraient la domination britannique, mais ils attendent de voir ce que les Allemands offrirait. En Décembre 1884, les forces de Bonabéri et Bonapriso attaquent et incendient Bell Town. Les journaux ont dit que les commerçants anglais avaient monté les sous-chefs de Joss Town (Bonapriso) et Hickory Town (Bonabéri) contre le roi Bell, en disant qu’il avait omis de transmettre leur juste part de l’argent qu’il avait reçu des Allemands. Le représentant allemand, Max Buchner, va appeler une petite escadre pour restaurer la paix, ce qu’ils ont fait en détruisant les deux Bonabéri et Bonapriso. 25 Africains et un Allemand sont mort au cours des combats. L’amiral de l’escadre navale a assumé la responsabilité jusqu’à ce que le premier gouverneur, Julius von Soden, soit arrivé en Juillet 1885.

Le protectorat Allemand

les relations du roi Bell avec le premier gouverneur étaient pauvres. Cela est dus en partie aux plaintes de son neveu Alfred Bell qui a été éduqué en Allemagne aux autorités centrales. En outre, von Soden a été engagé pour éliminer la dominance du commerce du Roi Bell  dans la vallée de Mungo au nord-ouest de Douala, en aidant la firme Jantzen et Thormählen à se développer dans cette région du nord-ouest  et démarrer des plantations et d’y établir un comptoir commercial. Le fils du roi Bell, Manga, instruit et anglophone a même été exilé au Togo pendant deux ans, où il se lia d’amitié avec le commissaire allemand Eugen von Zimmerer.

Le roi Bell en 1886

Le roi Bell en 1886

Lorsque von Zimmerer remplace von Soden en tant que gouverneur de la colonie Kamerun en 1890 le relations avec le roi Bell vont s’améliorées . Manga a pris soin de cultiver l’amitié de tous les fonctionnaires supérieurs allemands à Douala, qui l’a aidé à obtenir leur soutien pour les intérêts des Bell, tandis que le chef Akwa n’a pas réussi à gagner la confiance des colonialistes. Sous Zimmerer, les Allemands abandonnent les tentatives pour commercer dans la région principale de commerce des Bell dans la vallée de la Mungo River et se tourne vers la Sanaga, qu’ ils ferme à tous les commerçants indigènes, ce qui va désavantager et appauvrir les Akwa.

Les européens qui ont décrit la situation à Douala pendant la période avant et après l’annexion coloniale sont formel, ils respectaient le roi Bell et son fils héritier Manga, alors qu’ils pensaient peu de son rival, le roi Dika Mpondo Akwa. Le Roi Bell a été décrit comme un homme digne et éduqué. Bien qu’il y ait plus d’habitants dans la faction Akwa, les Bell ont eu plus de succès dans le commerce et ont y ont tirés des gains plus élevés que les Akwas après l’annexion. Le Roi Bell avait réussi à éliminer les intermédiaires dans le commerce avec Mungo, augmentant considérablement ses profits.

En dépit de ses excellentes relations commerciales et son  politique astucieuses et très réussie au cours d’une période de bouleversements sociaux, le roi Bell a été la cible de préjugés racistes entre Européens de cette époque. Un verset typique dans un journal allemand disait: Roi Akwa et le roi de Bell dirent plus tard: “Très bien” Ils ont prit six mesures de rhum, Et nous ont donné tout le royaume.

Le roi est mort vive le roi

Le roi Bell à la fin de sa vie

Le roi Bell à la fin de sa vie

Quand le roi Ndumbe Lobé de Bell est mort en Décembre 1897, il est dit qu’il a laissé 90 femmes. Son fils Manga Ndumbe Bell a hérité de son poste et son salaire.

 

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire


img-agence

© Copyright 2011-2016 : tous droits de reproduction et de diffusion réservés - Mentions légales - Données personnelles.
Crédits photo : Wikipedia, Bundesarchiv, Bnf, Frederic Gadmer
Hébergé par OVH - Compatibilité testée sur : Firefox (V8+), Chrome (V18+), IE (V10+) - Liens divers - Audience du site
Développements : Robert N'TOKO pour Podor&Co. - Design : YOOTHEME.

Powered by Warp Theme Framework
UA-53992288-1