Mes livres

  • À la fin du XVIe siècle, le plus grand kabbaliste de tous les temps façonne un être de boue auquel il donne vie... Après les grandes figures féminines de la Bible, Marek Halter s'empare de la légende du Golem. À l'entrée du ghetto de Prague se dresse une statue que ni les Nazis ni les Soviétiques n'ont osé détruire : celle de Rabbi Loew, le « Maharal » (acrostiche de Notre Maître Rabbi Loew) de la ville juive en 1600, celui qui, par la seule puissance de

    son verbe, créa le Golem, un être de boue à l'image de l'homme... C'est à ce personnage, le plus prestigieux représentant de la kabbale, que s'est attaché Marek Halter pour revisiter la légende du Golem. Quand à la fin du XVIe siècle le ghetto de Prague est réduit une fois de plus à feu et à sang, la petite-fille du Maharal perd son mari, dépecé lors d'un massacre. Elle supplie alors son grand-père de créer une force capable de sauver les juifs de l'anéantissement. La kabbale,

    chemin de la secrète sagesse, affirme qu'un homme pur peut, ainsi que Dieu, engendrer la vie par la puissance de son verbe. Le Maharal accepte. Ainsi naît le Golem, être de boue à la force illimitée qui va, pour la première fois, apporter la paix au peuple. Mais ce monstre, une fois vivant, s'avère pétri de sentiments et d'émotions. Et quand cette « arme atomique » prend conscience de sa condition, elle se retourne contre ceux qui l'ont sortie du néant. Une fois encore, la preuve est

    imposée aux hommes que la paix ne saurait être le fruit de la force mais de la seule sagesse.

    download

    Marek HALTER Le Kabbaliste de Prague

  • « Existe-t-il une personne au monde qui ignorerait le nom de Marie, mère de Jésus, celle qui engendra le plus grand bouleversement spirituel depuis la naissance du monothéisme ? Pourtant, ce que nous en disent les Évangiles se résume à quelques versets elliptiques et mystérieux. Durant les années nécessaires à la rédaction de ce roman, dressant le portrait de « ma Marie », je me suis efforcé d'imaginer qui avait pu être cette Miryem de Nazareth, née en Galilée dans le

    chaotique royaume d'Israël en butte à l'occupation romaine. Quels liens entretenait-elle avec la résistance et l'un de ses chefs les plus populaires, Barabbas ? Quels rapports avait-elle avec les esséniens de Damas, la secte des thérapeutes ? Et avec son lointain cousin Jean le Baptiste ? Né en Pologne, ou le culte de Marie domine l'Église catholique, j'ai été depuis mon enfance fasciné par le destin de cette jeune juive à l'origine du christianisme. Un jour il fallait bien que je

    parte à sa recherche. Aujourd'hui, j'aimerais partager cette histoire passionnante avec vous. » Marek Halter

    download

    Marek HALTER Marie

  • «Un jour, je me suis demandé si l'absence de regard féminin sur la Bible n'était pas à l'origine de tous les malentendus qui suscitent tant d'interrogations et de débats parmi les hommes. Aussi ai-je essayé de relire la Bible à travers les femmes. Brusquement tout changeait. Les événements historiques retrouvaient leur place, les invraisemblances disparaissaient.» M. H. Longtemps, pour moi, le cycle des saisons a tourné sur lui-même sans laisser de trace. Un jour suivait un

    autre, mon corps n'en portait pas la marque. Je ne m'appelais pas encore Sarah, mais Saraï. On disait de moi que j'étais la plus belle des femmes. D'une beauté qui faisait peur autant qu'elle attirait. Une beauté qui a séduit Abram dès son premier regard sur moi. Une beauté qui ne se fanait pas, troublante et maudite comme une fleur qui jamais n'engendrera de fruit. Quelle est donc la longue histoire de cette femme si belle qui accompagna Abraham, père du monothéisme, sur les

    routes de Mésopotamie, de Canaan et d'Égypte ? Épouse aimante d'un homme promis par Dieu à fonder un grand peuple, Sarah traverse toutes les épreuves de la stérilité : le sentiment de culpabilité, le mépris, l'adultère, le choix de l'adoption ou de la mère porteuse... Passionnée et bouleversante, elle est l'une des héroïnes les plus modernes de la Bible.

    download

    Marek HALTER SARAH: La Bible au féminin – Tome 1

  • Mariée très jeune au prophète Muhammad, Aïcha lui survivra plus de quarante ans. Elle en a presque soixante-cinq quand elle prend le calame pour raconter ses souvenirs. Écrits à la première personne, ses rouleaux de mémoire sont marqués par la rupture des temps paisibles, aussi bien dans Yatrib qu'au sein même de la maison du Prophète. L'existence radieuse de la jeune Aïcha bascule lentement vers la douleur et les conflits, dont nos sociétés paient encore le prix aujourd'hui. Le

    désir d'expansion des croyants d'Allah bouleverse les équilibres de la Péninsule arabique, au détriment des femmes, des Juifs, et, finalement, des musulmans eux-mêmes. Parce qu'il veut lever une armée contre ses ennemis de La Mecque, Muhammad accepte les exigences les plus aberrantes de ses compagnons. Ses guerriers monnaient leur alliance : ils exigent la soumission des musulmanes au hidjab. Les femmes, qui grâce à Muhammad bénéficiaient de droits égaux à ceux des hommes, se voient

    brutalement écartées. Les sourates sur le voile et sur l'adultère sont énoncées, les questions de mariage, de divorce et d'héritage, la gestion de l'argent et des terres... tout est repris en main par les hommes. Comme les autres épouses du Prophète, Aïcha est priée de se confiner aux quartiers réservés. Par ailleurs, la tension monte dans Yatrib entre les croyants d'Allah et les clans juifs. Ceux-ci sont chassés vers Jérusalem, quand ils ne sont pas massacrés. Après la mort de

    Muhammad, Aïcha, sans enfant, peine imposer son autorité. Afin d'établir la paix et d'asseoir sa position, elle organise les paroles du Prophète en autant de hadiths, règles qui fondent la sunna, la tradition de l'islam. Elle gagne ainsi le respect de tous et est considérée comme une « Mère des croyants ». Mais les conflits de légitimité s'enveniment. Ali, le gendre du Prophète, exige le pouvoir pour ses fils. Tandis qu'Aïcha s'allie avec les grandes familles de La Mecque, lui se

    tourne vers les Perses. Le schisme entre sunnites (La Mecque et l'actuelle Arabie Saoudite) et chiites (actuellement l'Iran et la Turquie) est définitivement consommé. Il ensanglante encore le monde musulman.

    download

    Marek HALTER AICHA : Les Femmes de l’islam

1 2 3 13

img-agence

© Copyright 2011-2016 : tous droits de reproduction et de diffusion réservés - Mentions légales - Données personnelles.
Crédits photo : Wikipedia, Bundesarchiv, Bnf, Frederic Gadmer
Hébergé par OVH - Compatibilité testée sur : Firefox (V8+), Chrome (V18+), IE (V10+) - Liens divers - Audience du site
Développements : Robert N'TOKO pour Podor&Co. - Design : YOOTHEME.

Powered by Warp Theme Framework
UA-53992288-1