Terminés

Le dernier né de la gamme d’analyseurs Stago, le STA Compact Max® bénéficie des dernières améliorations qui font de cet automate un outil de productivité adapté aux nouvelles contraintes réglementaires et en particulier celles liées à la traçabilité.sta-compact-max Il bénéficie de tous les atouts pour répondre aux besoins des laboratoires : Identification positive des produits à bord (lot, volume et stabilité), conservation de l’intégralité des résultats patients (jusqu'à 500 000 dossiers patients), traçabilité des actions et des opérateurs, journal de maintenance informatisé, Gestion automatique des dilutions, redosages, règles d’expertise spécifique à l'hémostase, module de Contrôle de Qualité avancé. L'ergonomie et l'expertise à bord permettent d'améliorer l'efficacité et la productivité du laboratoire et assurent une prise en main rapide Un écran tactile de 22 '' de haute résolution pour une utilisation intuitive, Une véritable gestion des urgences sans impact sur la cadence de l’instrument Une sécurité opérateur assurée par la prise en charge des tubes bouchés et l’identification positive des échantillons et des réactifs Comme tous les autres automates de la gamme Stago, le STA Compact Max® bénéficie : Du système de détection viscosimétrique : absence d’interférence des plasmas colorés, précision extrême sur les caillots faibles, précalibrations et standardisation des résultats obtenus sur les instruments de la gamme STA® De cuvettes unitaires, une gamme complète de réactifs, de contrôles de qualité adaptés aux nouvelles contraintes de l'accréditation, et plus d'une dizaine de réactifs en format liquide.
Conception et codage d'un proxy afin d'interfacer une radio TETRA avec une radio iDEN, pour les communication entre le PC de régulations et les conducteurs pour le tramway de Jérusalem. En effet il existe deux types de norme les plus tramway-jerusalemutilisées pour les communications en réseaux privés internes, la norme TETRA très utilisée en Europe (c'est par exemple ce qui est utilisé dans les talkies-walkies que tout le monde peut voir partout) et la norme iDEN (c'est la même chose que les talkies-walkies à la différence qu'il possède des SIM comme sur téléphone portable ce qui les rend moins piratable) très utilisé dans les pays anglo-saxons notamment aux USA. Comme il était compliqué d'en acheté et de les utilisé en France car pas dans nos normes, le boulot consistait à créer un proxy qui transformait une communication entre deux radio TETRA en communication iDEN. Ceci nous permettait de valider le soft qu'on devait installé chez sans se déplacer.

Ce projet est l'un des plus complexe auquel j'ai participé, au vu du nombre de métier représenté de la taille de l’équipe et de la complexité de l’équipement (2 OS : linux et Vxworks, 3 languages de developpement : C++, Ruby, et Java, Plus de 80 capteurs de mouvement, de positions, un gyroscope, un traveling). Le but du projet était de concevoir un plateau de rayon X pour faire le scanner d'un patient dans une salle d'opération. Avec la contrainte que le scanner doit être mobile tout autour de la salle d'opération afin de gêner le moins possible le chirurgien. Ce fut un très beau challenge quand on a vu le bête se mouvoir et fonctionner normalement au bout d'un an de codage. projet-agila-3-ge projet-agila-2-ge
Quand on reçoit son courrier de nos jour avec un timbres dessiné dessus, avec des images imprimés (fyers), on ne se doute pas de la complexité de la machine qui est un vrai PC multitache. 1 - Dépilé le tas de lettres (1er convoyage) 2 - Faire la pesée du courrier 3 - Composé le timbres et les flyers associés 4 - Imprimer sur l'enveloppe. A écrire ça semble si simple mais ce fut l'un des projet ou le mot temps réel à pris tout son sens dans mon esprit en matière de programmation de process.

machine_a_affranchir_neopost

Equipe de choc, jeune et super motivé, je me suis occupé de l'architecture logiciel au sein d'une équipe et d'une entité qui fonctionnait comme une start-up avant l'heure. Je porte les lunettes depuis la classe de 3ème mais j'avais jamais eu l'idée du travail qu'il y avait derrière pour faire une paire de lunette. Projet très innovant, normal on est chez le numéro 1 de la lunette. Si les mot distance focale, point de convergence et de divergence du verre sont de simple mots pour vous il y a des gens qui s'arrache les cheveux pour qu'en fonction de vos formes de lunettes vous n'ayez jamais mal aux yeux. En effet si votre point aveugle est mal aligné avec le centre du verre ceux sont les mots de crâne de la mort. Le but de cette machine est de Centré le cadre du verre et de dessiner les contours (central bloqueur qui se trouve chez votre opticien) et d'envoyer le dessin ainsi fait à l'usine ou l'atelier ou se trouve la meuleuse qui va tailler le verre via Ethernet.

mister-blue

Oui vous avez bien lu, il y a un bail maintenant à l’époque où le mot bidouillage informatique avait encore un sens. Tous les candidats avait la même matière première (2 moteurs d’essuies glace de Clio, une carte électronique 8 entrées digitales, 4 analogiques et 4 sorties) il fallait concevoir un robot mobile qui se déplace sur un damier noir/blanc où est tracé un parcours en vidéo inverse de la couleur du carreau. Projet génial quand on est jeune développeur informatique. Je ne vais jamais oublié cette semaine à CARQUEFOU à codé pendant des jours sans dormir. A cette époque le mot informatique industrielle avait encore un sens. premier-prix-du-design-ouest-france ouest-france-21-fev-1997-le-robot-ornais ils-vont-participer-ouest-france

img-agence

© Copyright 2011-2016 : tous droits de reproduction et de diffusion réservés - Mentions légales - Données personnelles.
Crédits photo : Wikipedia, Bundesarchiv, Bnf, Frederic Gadmer
Hébergé par OVH - Compatibilité testée sur : Firefox (V8+), Chrome (V18+), IE (V10+) - Liens divers - Audience du site
Développements : Robert N'TOKO pour Podor&Co. - Design : YOOTHEME.

Powered by Warp Theme Framework
UA-53992288-1